Comment utiliser nos partitions dans un culte

Tout commence avant que ça commence  !

Pour chaque cantique, je propose une introduction à jouer. Nous oublions parfois de penser à cette partie essentielle dans nos accompagnements de nos chants d’assemblée. Vous pouvez  jouer une introduction différente, mais je sais que ma proposition fonctionne. Une proposition telle que : “Introduction : mesures 7.4 à 11.3” indique que vous pouvez jouer une introduction à partir de la 7ème mesure, 4ème temps jusqu’à la mesure 11, 3ème temps.

“La variété est l’épice de la vie” (Proverbe américain)

La diversité rend un accompagnement plus intéressant. Il n’est pas nécessaire que tous les instruments jouent du début à la fin d’un chant. Au contraire, changer les instruments qui jouent donne du relief auditif. Vous pouvez, par exemple, commencer un chant avec une guitare seule, puis ajouter le clavier, puis un instrument mélodique comme la flûte traversière.

Pour un accompagnement plus léger, sur un couplet ou une autre partie du chant, vous  pouvez réduire le nombre d’instruments. Chanter a cappella une partie d’un chant est aussi une possibilité !

Chaque instrument dans le groupe n’a pas besoin de jouer chaque couplet ou chaque partie du chant de la même manière. Pour les guitaristes et les pianistes, jouer des arpèges, jouer un accord sur chaque changement d’accord et varier le volume est à la portée de tout le monde. Parfois jouer moins est mieux !

Flûte alors !

Si vous n’êtes pas violoniste ou vous n’avez pas de violoniste dans votre assemblée, il ne faut pas désespérer ! Les partitions pour violon sont facilement jouables par une flûte à bec, un hautbois ou une flûte traversière. Pour certaines partitions, il faut transposer quelques notes à l’octave. Vous pouvez vous-même apprendre à transposer un cantique. Pour les instruments en Si bémol, il faut transposer les partitions d’un ton plus haut. Pour un saxophone alto en Mi bémol la transposition à une sixte majeure plus haute ou une tierce mineure plus basse est plus difficile mais possible avec un peu d’entraînement.  

D’accord, on accorde son instrument !

Avant de jouer ensemble avec d’autres musiciens, il faut toujours prendre le temps d'accorder son instrument. Ecouter les instruments bien accordés est beaucoup plus agréable pour tout le monde au culte. Sur les téléphones portables, il existe plusieurs accordeurs gratuits.

Écoute-moi !

Lorsqu’on joue avec d’autres musiciens, il faut se rappeler trois choses : écouter, écouter, écouter ! C’est l’essentiel pour faire un arrangement qui sonne bien. On ne joue pas dans un vide sonore, mais on joue avec d’autres personnes. Il faut toujours être conscient de comment son instrument contribue au son général. Si le piano et la guitare jouent tous les deux des arpèges, par exemple, un de ces instruments est probablement inutile ! Dans ce cas, le piano peut jouer des nappes et laisser les arpèges au guitariste.

La nature a horreur du vide !

Un instrument mélodique qui double la mélodie d’un chant n’ajoute pas grand chose à l’arrangement, surtout quand il a en face de lui une assemblée qui chante à tue-tête ! La meilleure chose qu’il peut faire dans ce cas est de faire des remplissages. Quand l’assemblée tient des notes longues, l’instrumentiste peut remplir les “vides” dans la musique. C’est un des grands principes pour faire une deuxième voix (ou contre-chant) qui sonne bien. Il est vrai qu’il n’y a pas beaucoup de vides dans certains cantiques anciens, mais la majorité des chants contemporains laisse plus d’espace pour respirer de temps en temps ! C’est pendant ces moments que l’instrument mélodique peut ajouter sa petite touche artistique.  

Ça crie !

Vous remarquerez que certaines partitions sont transposées par rapport aux tonalités d’origine dans nos recueils de chants. Il y a deux raisons principales pour ces changements. D’abord, les chants dans les recueils sont parfois difficiles à chanter pour nos voix du XXIe siècle. Si nous pouvons chanter dans une tonalité qui “crie” un peu moins, pourquoi pas. D’autre part, la plupart des guitaristes préfèrent jouer un chant en Sol qu’en La bémol ! Les partitions dans cette collection ont été préparées pour nos amis qui aiment gratter des cordes !

Je vous souhaite une utilisation joyeuse de ces partitions !

Craig DAVIS

Torcy, le 17 mai 2017

Music'au logis : la musique à la gloire de Dieu